Sélectionner une page
Details
Date:

octobre 16

Time:

07:00 - 09:00

Organizer

Pro Musica Pulchra

Website: Organizer's Website
Venue

Chapel for Europe

rue Van Maerlant 22-24

Brussels, Belgium, 1040

DIANA GONNISSEN,soprano
GUY LARDINOIS,oboe &
FRANÇOIS HOUTART,organ

Abraham Van den Kerckhoven (Malines1618 –Bruxelles 1702), Prelude andFugue in G major
Johann Sebastian Bach (Eisenach 1685 –Leipzig 1750),
Magnificat, BWV 243Quia respexit
Abraham Van den Kerckhoven, Fugue in E minor
Georg Friedrich Haendel (Halle 1685 –Westminster 1759), Meine Seele hört im Sehen, HWV 207
Alessandro Marcello (Venise 1684 –1747), Concerto in D minor for oboe and strings(excerpt) Andante e spicato
Wolfgang Amadeus Mozart(Salzbourg 1756 –Vienne 1791), Exultate jubilate(excerpt)Tu Virginum corona
Georg Muffat(Megève 1653 –Passau 1704), Apparatus musico-organisticus(excerpt):ToccataDecimain D majorAdagio, Allegro (fugue), Adagio [Ouverture à la française], Allegro (fugue), Adagio, Allegro (fugue)
César Franck(Liège 1822 –Paris 1890), Panis angelicus
Gian Francesco de Majo(Naples 1732 –1770), Sicut cerva, quæ per valles.

François Houtart, né à Bruxelles, commencera ses études d’orgue en privé avec Paul Sprimont et les achèvera par un diplôme supérieur (classe de Hubert Schoonbroodt) au Conservatoire Royal de Bruxelles. Outre diverses matières, il a également obtenu le diplôme supérieur de musique de chambre avec grande distinction et la licence en composition avec distinction (classe de Daniel Capelletti). Lors de stages, il a également reçu les précieux conseils et encouragements de Jean Guillou, André Isoir, Carlo Hommel, Montserrat Torent ou Yanka Hékimova. Lauréat du Concours d’orgue international de Freyming (F), il a donné des concerts dans une quinzaine de pays européens, au Canada et lors de cinq voyages en Amérique latine.

Il dirige des restaurations ou des constructions d’orgues, notamment à Bruxelles (Minimes, Synagogue, la Cambre, Auderghem, Saint-Antoine) et en dehors de Bruxelles (Eghezée, Blocry, Kraainem, Bois-Seigneur-Isaac)et a à son actif l’enregistrement de six CD et des émissions pour les radios belge et colombienne.
François Houtart enseigne l’Écriture musicale – Analyse, Histoire de la Musique à l’Académie de Musique de Waterloo et l’orgue à la Muziek Academie de Sint-Pieter-Woluwe. Il a donné des stages en Roumanie, en Belgique et en Amérique latine.
S’investissant dans le chant grégorien, il a fréquenté les stages de Don Saulnier (F) et a dirigé la Schola grégorienne de la Basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles de 1992 à 2009. Depuis 2013 il donne plusieurs stages pas an de chant grégorien et pose de voix à l’abbaye des bénédictines de Maredret (Maresdous).
À Breaza, en Roumanie, il a eu l’occasion de suivre les stages de composition avec Dediu, Nemescu, Peters et Rotaru. Avec «Cor Sacratissimum» il a été reconnu comme compositeur par la Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique (Ministère de la Culture). Son «Hip Orgue» opus 30 – associant l’orgue et des danseurs Hip Hop – a été créé en 2013 à l’Opéra de Liège et joué dans quatre pays européens.
Ces dernières années, il a créé diverses œuvres dont «Tiento a San Andrés» opus 32 à la cathédrale de Segovia, pièce jouée en Belgique ou en France dont à Notre-Dame de Paris, «Retour sur Incises», opus 31, avec le flûtiste Marc Grauwels, «Sons et silences» opus 34 avec le violoniste Claude Vonin, et récemment, “Fantasia-Organum super Lauda Sion Salvatorem”, opus 35, avec Paul-Henri Fischler au hautbois, l’auteur jouant l’orgue.

___________________________________________

Diana Gonnissen est soprano lyrique et comédienne, diplômée avec distinction du Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle se meut avec bonheur dans un répertoire varié qui s’étend de la musique classique à l’opérette voire la chanson. Son parcours est atypique : Opéra, Café Théâtre, concertiste, création de spectacles, d’événements…
Sa formation de comédienne l’a amenée à travailler dans le théâtre de rue et l’improvisation notamment avec le Magic Land Théâtre. Intrépide soprano, elle chante de l’opéra accompagnée par Philippe Hacardiaux, accordéoniste de talent.
Une formule audacieuse qui rend ses lettres de noblesse à l’accordéon et rend accessible à tous la musique dite ” sérieuse ». Dans la même veine, elle a aussi créé « Les Divas » avec Eva Nyakas et Nathalie Borgomano. « Ce Soir, Chéri ! » : Théâtre musical co-écrit avec Sophie de Tillesse. Spectacle lyrico-loufoque pour le bonheur de tous … Elle a été invitée à se produire au Palais Royal en mai 2013 pour agrémenter la cérémonie de remise du prix Fonds Princesse Mathilde. Sous la houlette de Zofia Wislocka et de son orchestre à cordes, I Musici Brucellensis, elle a créé en Belgique les « Juliet’s letters ” composé par Elvis Costello ainsi que l’opéra « Le Mariage d’Antonio » de Lucille Grétry. Eternelle chercheuse, Diana Gonnissen est aussi licenciée du Centre d’Etudes Théâtrales de Louvain-la-Neuve. Passionnée par la recherche sur le travail vocal, elle enseigne le chant en académie. Ses concerts ont toujours une dédicace humaniste.

___________________________________________________

Après ses études musicales au Conservatoire Royal de Musique de Mons, Guy Lardinois commence une carrière de musicien d’orchestre, de concertiste et de chambriste. Par la suite, il se consacre à l’étude des hautbois anciens (baroque et classique) avec Marcel Ponssele. Il participe à une formation supérieure et y obtient un master pour l’interprétation des œuvres classiques et romantiques sur instruments historiques, celle – ci organisée par le centre supérieur de danse et de musique de Poitiers en collaboration avec l’Orchestre des Champs Elysée et ce, sous la direction artistique de Philippe Herreweghe. Concerts baroques sur instrument d’époque en Bretagne, à Paris avec les «Neveux de Rameau» Productions aux Académies de Saintes avec l’Orchestre Atlantique sous la direction de Philippe Herreweghe, Fabio Biondi, Christophe Coin et Guy Van Waas, avec le Laudantes Consort sous la direction de Guy Janssens et avec le Laetare Musica.) Avec le soutien de l’asbl «Le Borelais» et sous le parrainage de José Van dam, Guy Lardinois fonde l’ensemble baroque «Le Florilège Musical» (Récitals : avec orgue pour le festival d’orgue les “Collégiades» de Ste Waudru à Mons en juillet 2003, le 27 novembre 2004, à Paris à l’église des Batignolles.) Il est également directeur-adjoint honoraire de l’académie de musique de Quaregnon.